Prière de la communion

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le Psaume 23 :

Psaume de David.

Le SEIGNEUR est mon berger, je ne manque de rien.
Sur de frais herbages, il me fait coucher;
près des eaux du repos, il me mène,
il me ranime.
Il me conduit par les bons sentiers,
pour l’honneur de son nom.

Même si je marche dans un ravin d’ombre et de mort, je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi; ton bâton, ton appui, voilà qui me rassure.
Devant moi tu dresses une table, face à mes adversaires.
Tu parfumes d’huile ma tête, ma coupe est enivrante.

Oui, bonheur et fidélité me poursuivent tous les jours de ma vie,
et je reviendrai à la maison du SEIGNEUR, pour de longs jours.

Prière de la communion

 

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le Psaume 9, v.1 à 15 :

Du chef de choeur; almouth labbén. Psaume de David.

SEIGNEUR, je rendrai grâce de tout mon coeur, je redirai toutes tes merveilles.
Tu me fais jubiler au comble de la joie, et je chante ton nom, Dieu Très-Haut.

Mes ennemis, qui battent en retraite, trébuchent et périssent devant toi,
car tu as défendu mon droit et ma cause; tu t’es assis sur ton trône, juste juge.
Tu as menacé des nations, fait périr l’infidèle, effacé leur nom à tout jamais.
L’ennemi est achevé, ruiné pour toujours; tu as rasé des villes, le souvenir en est perdu.

Mais le SEIGNEUR siège pour toujours, il affermit son trône pour le jugement.
C’est lui qui gouverne le monde avec justice et juge les peuples avec droiture.

Que le SEIGNEUR soit une citadelle pour l’opprimé,
une citadelle pour les temps de détresse!
Qu’ils comptent sur toi, ceux qui connaissent ton nom,
car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, SEIGNEUR!

Chantons pour le SEIGNEUR qui siège à Sion, proclamez parmi les peuples ses exploits!
Lui qui recherche le meurtrier, il se souvient, il n’oublie pas le cri des malheureux.
Pitié, SEIGNEUR! Vois comme mes adversaires m’ont humilié,
toi qui me tires des portes de la mort,
pour que je redise toutes tes louanges, aux portes de la fille de Sion,
et que j’exulte à cause de ton salut.

Prière de la communion

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le Psaume 139, 1 à 12 :

Du chef de choeur; de David, psaume.

SEIGNEUR, tu m’as scruté et tu connais,

tu connais mon coucher et mon lever; de loin tu discernes mes projets;

tu surveilles ma route et mon gîte, et tous mes chemins te sont familiers.

Un mot n’est pas encore sur ma langue, et déjà, SEIGNEUR, tu le connais.

Derrière et devant, tu me serres de près, tu poses la main sur moi.

Mystérieuse connaissance qui me dépasse, si haute que je ne puis l’atteindre!

Où m’en aller, pour être loin de ton souffle? Où m’enfuir, pour être loin de ta face?

 

Je gravis les cieux, te voici! Je me couche aux enfers, te voilà!

Je prends les ailes de l’aurore pour habiter au-delà des mers,

là encore, ta main me conduit, ta droite me tient.

J’ai dit: “Au moins que les ténèbres m’engloutissent,

que la lumière autour de moi soit la nuit!”

Même les ténèbres ne sont pas ténébreuses pour toi,

et la nuit devient lumineuse comme le jour:

les ténèbres sont comme la lumière!

Prière de la communion

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le Psaume 119, v. 129 à 144 :

(Pé) – Tes exigences sont des merveilles, aussi je m’y conforme.

La découverte de tes paroles illumine, elle donne du discernement aux simples.

La bouche grande ouverte, j’aspire, avide de tes commandements.

Tourne-toi vers moi et fais-moi grâce, comme il en est décidé pour ceux qui aiment ton nom.

Affermis mes pas par tes ordres et ne laisse aucun mal me dominer.

Libère-moi de l’oppression des hommes, et je garderai tes préceptes.

Pour ton serviteur que ton visage s’illumine: enseigne-moi tes décrets.

Des larmes ont ruisselé de mes yeux, car on ne garde pas ta Loi.

 

(Cadé) – SEIGNEUR, tu es juste, et tes décisions sont droites.

Tu as formulé tes exigences, c’est la justice et la pleine fidélité.

Mon zèle m’a consumé quand mes adversaires oubliaient tes paroles.

Tes ordres sont à toute épreuve, et ton serviteur les aime.

Même chétif et méprisé je n’ai pas oublié tes préceptes.

Ta justice est la justice éternelle, et ta Loi est la vérité.

La détresse et l’angoisse m’ont saisi, mais tes commandements sont mes délices.

Tes exigences sont la justice éternelle; donne-moi du discernement et je vivrai.

 

Prière de la communion

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le Psaume 107 v. 1 à 9 :

Célébrez le SEIGNEUR car il est bon, car sa fidélité est pour toujours.

Qu’ils le redisent, ceux que le SEIGNEUR a défendus,

ceux qu’il a défendus contre la main de l’adversaire,

qu’il a rassemblés de tous les pays, du levant et du couchant, du nord et de la mer.

 

Certains s’égarèrent dans les solitudes par un chemin désert, sans trouver de ville habitée. Affamés, assoiffés, la vie les abandonnait.

Ils crièrent vers le SEIGNEUR dans leur détresse,

et il les a délivrés de leurs angoisses:

il leur a fait prendre un chemin direct

pour aller vers une ville habitée.

 

Qu’ils célèbrent le SEIGNEUR pour sa fidélité

et pour ses miracles en faveur des humains:

car il a désaltéré le gosier avide

et bien rempli le ventre affamé.

Prière de la communion

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le Psaume 76 :

Du chef de choeur, avec instruments à cordes.

Psaume, d’Asaf, chant.

 

En Juda, Dieu s’est fait connaître; son nom est grand en Israël.

Sa tente s’est fixée à Salem, et à Sion, sa demeure.

 

Là, il a brisé les foudres de l’arc, le bouclier et l’épée, la guerre.

Tu resplendis, magnifique, à cause des montagnes de butin.

 

Ils ont été dépouillés, ces coeurs indomptables pris par le sommeil,

tous ces hommes valeureux qui ne trouvaient plus leurs mains.

Sous ta menace, Dieu de Jacob, le char et le cheval se sont figés:

C’est toi qui es terrifiant; qui tiendrait devant toi lors de ta colère ?

 

Des cieux, tu énonces le verdict; terrifiée, la terre se calme,

quand Dieu se lève pour le jugement, pour sauver tous les humbles de la terre.

Même la fureur des hommes fait ta gloire;

ceux qui échappent à cette fureur, tu te les attaches.

Faites des voeux et accomplissez-les pour le SEIGNEUR votre Dieu; apportez vos présents à ce Dieu terrible, vous tous qui l’entourez,

car il coupe le souffle aux princes, il terrifie les rois de la terre.

Church and Peace – déclaration de fin juin 2018

« “Justice et paix s’embrasseront” (Ps 85, 11) – Cheminer ensemble pour la réconciliation dans une Europe divisée »

Ce thème a  été retenu pour la conférence internationale et l’Assemblée générale de Church and Peace du 21 au 24 juin à Hoddesdon au Royaume-Uni. Une rencontre qui a rassemblé plus de 90 personnes. Caulmont est en lien avec ce réseau européen, oecuménique et pacifiste.

Deux messages clairs sont ressortis de la rencontre :

  • Church and Peace appelle les Églises dans le pèlerinage de justice et de paix à la non-violence – Le chemin vers une « paix juste » doit dépasser progressivement la logique de la violence et de l’investissement dans la guerre.

  • L’UE risque de devenir une alliance à prédominance militaire – À mesure que les détails du Cadre Financier Pluriannuel (CFP) 2021-2027 proposé sont publiés, nous voyons l’UE s’éloigner de plus en plus de l’Europe en tant que projet de paix vers une alliance militaire.

Pour en savoir plus sur l’appel du réseau aux Églises, vous trouverez la  Declaration finale en cliquant ICI

 

Prière de la communion

Afin d’être en communion les uns avec les autres, nous vous proposons de lire ensemble ce jeudi le texte suivant Psaume 61 :

 

O Dieu, écoute mes cris, sois attentif à ma prière.

Du bout de la terre, je fais appel à toi quand le coeur me manque.

Sur le rocher trop élevé pour moi tu me conduiras.

Car tu es pour moi un refuge, un bastion face à l’ennemi.

Je voudrais être reçu sous ta tente pour des siècles,

et m’y réfugier, caché sous tes ailes.

 

C’est toi, Dieu, qui as exaucé mes voeux,

et donné leur héritage à ceux qui craignent ton nom.

Aux jours du roi, ajoute des jours; que ses années soient des siècles!

Qu’il siège toujours en face de Dieu!

Charge la fidélité et la vérité de le préserver.

Alors je chanterai sans cesse ton nom,

pour accomplir chaque jour mes voeux.

écho du département des communautés de la FPF

Avec Irène, nous étions à Taizé du 8 au 11 mars pour le Département des Communautés de la Fédération Protestante de France dont Caulmont est membre. Une rencontre très riche et pleine de sens, présidée par Sœur Christiane de Pomeyrol, et accompagnée et vivifiée par l’enseignement de Frère Richard de Taizé autour du thème : « la place de celui qui sert ».

« Mon cœur se repose en paix sur Dieu seul, de Lui vient mon salut. Oui sur Dieu seul mon cœur se repose, se repose en paix ».

Ces mots sont ceux d’un chant de Taizé. Je les garde en mémoire comme l’écho de cette rencontre….

Pour rendre compte de cette rencontre, il y a d’abord nos échanges, entre participants. Le département des communautés permet la rencontre de différentes communautés protestantes ou œcuméniques : les diaconnesses de Reuilly, la fraternité Moria, les sœurs de Pomeyrol, les diaconesses de Strasbourg, le collectif Tchaap (Goshen), la communauté Saint Nicolas, les diaconesses de Riehen, le chemin neuf, etc. et par-delà les frontières : la communauté de Bose en Italie, les sœurs de Saint Loup et de Grandchamp pour la Suisse, les Christusträger pour l’Allemagne. Mais le département regroupe aussi des communions et des fraternités : les veilleurs, Penouël, Fondacio, les servantes de l’unité, etc. Notre grande diversité est la première richesse de ces rencontres.

La participation aux prières communes de la communauté de Taizé a rythmé notre temps de partage, donnant une belle densité à nos échanges. La prière autour de la croix le vendredi soir, la liturgie de la lumière pascale le samedi soir et l’eucharistie du dimanche matin ont coloré nos partages. Nous avons pu rencontrer les sœurs de Saint André vendredi après midi d’un goûter et d’un temps de prière partagé en grande simplicité, nous avons pu échanger avec Frère Aloïs samedi après midi, puis nous avons partagé la table des frères de Taizé le dimanche midi ; trois temps forts !

« Mon cœur se repose en paix sur Dieu seul », malgré la densité d’échanges et de rencontre et le rythme des journées – c’est bien cette notion de paix que je retiens de ce temps partagé.


Le département des communautés c’est aussi une chaine de prière : l’an passé les sœurs de Saint Loup portaient Caulmont dans la prière et nous intercédions pour Tchaap. Cette nouvelle année nous prierons pour les sœurs de Grandchamp et Caulmont sera porté dans la prière par les diaconesses de Riehen.