festival chrétien de l’écologie

Du 11 au 14 juillet 2020 se tiendra face au Mont-Saint-Michel, le Festival chrétien de l’écologie. Événement anniversaire des cinq ans de l’encyclique Laudato Si’, ce rendez-vous national vise à accompagner et à valoriser la dynamique à l’œuvre chez les chrétiens autour de l’écologie.

Le Festival se veut d’abord une expérience concrète de sobriété heureuse, festive et collective, une occasion de vivre en relation avec la nature. Tourné vers l’action et l’expérimentation, il constituera un espace de débat et de partage d’initiatives. Les temps de prière proposés permettront à chacun de cheminer intérieurement dans la « conversion écologique ». Destiné à un large public et ouvert à tous, le Festival a pour ambition de rassembler 1000 personnes sur le site du Prieuré du Mont-Saint-Michel.

Pour en savoir plus : http://festival-chretien-ecologie.fr

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Pour 2020, les chrétiens de Malte et Gozo ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière. 

Tous les ans, les chrétiens maltais rendent grâce pour cet évènement à l’origine de la foi chrétienne dans l’île. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et d’ailleurs ceux qui accueillent Paul et ses compagnons d’infortune font preuve avant tout « d’humanité » dans leur hospitalité. Cette Semaine, mettons-nous donc en situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ fait à son Église. Peut-être nous faudra t-il comme les passagers du bateau de Paul « jeter du fret par-dessus bord » mais nous pourrons ainsi faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents soient-ils, envers les étrangers… Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres fortuites, l’annonce de l’Evangile du salut pour tous les hommes en Jésus-Christ se réalise. Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit l’occasion de témoigner, de prier et d’accueillir ensemble « pour que le monde croie ».

Joyeux Noël

Quand dans la nuit brille la lumière : Noël ! Quand sur le monde une parole de vie retentit : Noël ! Quand dans notre nuit le Fils de Dieu nait sur la terre : Noël ! 

Dans le Sillon de Caulmont, pour ce jour de Noël je retiens cette phrase au paragraphe du partage :

« Laisse chacun-e exprimer sa foi ou ses doutes, sa recherche ou sa sensibilité, dans un climat fraternel, tout en sachant dire le cœur de ton Espérance. Plus que de convaincre, il s’agit pour toi de cheminer avec ta soeur, ton frère ». 

Noël : Dieu vient cheminer avec nous. Il vient mettre notre humanité au coeur de son espérance. Il vient vivre avec nous en fraternité depuis une crèche à Béthléem.

Qu’un joyeux Noël nous soit donné, tel un chemin ouvert, plein d’espérance, pour tracer encore sur notre terre, la fraternité.

Oui, Joyeux Noël à chacun-e !

Benoît

Echos du CRAC de novembre 2019

Alors que les couleurs de l’automne habillaient les arbres environnant, alors que les premiers froids nous donnaient la joie d’allumer les cheminées : les 1er, 2 et 3 novembre les responsables des associations de caulmont se sont retrouvés à la maison des Sapins. 

Durant ces trois jours nous avons reçu le pasteur Didier CROUZET, secrétaire général de l’Eglise Protestante Unie venu pour faire le bilan de mon ministère après trois saisons d’accueil. Ce bilan avait été prévu dès notre engagement à Caulmont, clôturant la période d’essai que nous nous étions fixés ensemble. Didier est arrivé pour le temps de prière de vendredi soir. Après le repas partagé, il a pu faire connaissance avec tous les membres présents, autour du feu, pendant une soirée pendant laquelle nous avons pu reprendre avec lui l’histoire de Caulmont ainsi que lui dire ce que nous vivons aujourd’hui. L’évaluation a eu lieu le samedi matin, en trois temps. J’ai d’abord eu un entretien en tête à tête avec Didier, puis Axelle nous a rejoint pour terminer cet entretien à trois. Pour le deuxième temps, Didier a rencontré le conseil des responsables sans nous pendant une bonne heure. Enfin nous nous sommes tous retrouvés ensemble. 

Didier a retenu trois éléments de bilan :  1 – Le fait que l’accueil et l’animation de la maison des Sapins soit assurés par un pasteur apporte un réel bénéfice aux personnes accueillies qui sont en recherche sur le plan existentiel et spirituel. La pertinence d’un accueillant qui soit pasteur est reconnue. 2 – La marche quotidienne de la maison des Sapins est assumée quand bien même elle est exigeante, à la grande satisfaction de tous. Et – 3 – à travers l’animation de cultes sur le Plateau, des interventions auprès de différentes Eglises de la région EPUdF,  par la participation au Département Vie communautaire de la FPF, un lien ecclésial essentiel est tissé.

La rencontre avec Didier a été très fraternelle et appréciée autant par lui que par chacun des membres du CRAC. Nous avons encore partagé la prière du milieu du jour, puis le repas du samedi midi, et Didier nous a quitté pour rentrer à Paris. Mon envoi par l’église est confirmé et prend maintenant la dimension d’un engagement à long terme. 

Ce bilan au bout de trois ans a aussi permis de dire quelque chose de l’essentiel de ce que nous vivons ensemble, un essentiel qui en quelque chose redéfinit ma mission et mon ministère. Et à partir de là, l’avenir nous est ouvert ! 

Cet avenir c’est d’abord l’anniversaire des 50 ans que nous célébrerons le 9 mai 2020 à la maison des Sapins et plus largement sur le plateau. Un temps de fête au cours duquel nous célébrerons les nouveaux engagements de la communion, avec aussi un spectacle donné par Philippe Devaux : « jésus la bio interdite »

Cet avenir c’est aussi la transmission des responsabilités de Myriam et Bernard. Au 1er janvier 2021, en plus de la charge de prieur déjà transmise, toutes les responsabilités des associations et des publications me seront transmises par les fondateurs qui prendront alors une retraite et un temps de liberté bien mérité. 

Enfin cet avenir c’est la réorganisation de l’accueil, porté par la communion de Caulmont en plus de la prière et de la préoccupation écologique. Réorganisation avec le déménagement vers les Hugons et la vente des Sapins, ainsi qu’avec la création d’une nouvelle structure pour porter l’accueil. 

Alors que nous allons célébrer les 50 ans de caulmont, l’actualité de l’accueil, la prière et de l’écologie trace une feuille de route pour demain. Oui, ensemble, l’avenir nous est ouvert !

Des nouvelles du futur caulmont…

maison Hugons accueil

En plus de la saison d’accueil, durant cet été les travaux dans la maison des Hugons ont commencé. La démolition est a peu près terminée. Il ne reste que la structure de la maison : murs, toiture, planchers. Les ouvertures ont été créées par le maçon, la cheminée qui risquait de s’écrouler a été arasée. Le premier chantier va être la pose d’une cheminée du côté habitation : une cheminée mixte : bûche et granulés de bois. Ce premier chantier permettra de tempérer le chantier.

En ce début octobre, Benoit a pu présenter le projet de l’installation dans la maison des Hugons pendant le Cours Certifié de Permaculture auquel il participe depuis juin au Viel Audon en sud- Ardèche. En effet, nous avons a coeur de penser le prochain projet selon les principes de la permaculture qui permettent d’organiser les espaces au travers d’un “design” – c’est à dire une manière de voir qui pense selon deux grands principes : “chaque fonction doit être assurée par plusieurs objets” et chaque “objet doit pouvoir assumer plusieurs fonction”. Cette présentation pendant le CCP a permis d’avoir une relecture faite par un groupe de 5 stagiaires, relecture critique mais globalement positive de notre projet.

Pour plus d’information sur la permaculture vous pouvez consulter le site de l’Université Populaire de Permaculture en cliquant ICI

Reste que nous avons du pain sur la planche. Nous espérons pouvoir tenir nos objectifs. A savoir terminer la zone d’habitation pour les permanents à l’automne 2020 et pouvoir terminer la zone d’accueil à l’horizon 2023-24. Affaire à suivre, donc…

Au coeur de l’été,quelques nouvelles de l’accueil de Caulmont :

 A la maison des Sapins, l’accueil est très riche et plein de vie !
Par exemple du 14 au 21 juillet nous avons accueilli un groupe de 4 familles avec une dizaine d’enfants : des temps de repas et de prières animés et pleins de joie, avec des rencontres et des partages.
En cette fin du mois, ce sont plus des personnes seules cherchant un temps de calme et de retraite.
Puis viendra le temps en août des amis de la communion de Penouel puis celui des festivaliers…
Côté statistiques, les chiffres de l’an dernier sont largement dépassés puisqu’en juillet dernier nous avions fait 170 nuitées et à ce jours nous en ferons au total 240. La progression est appréciable (en août pour le moment nous passons de 270 en 2018 à 310 en 2019).
Cet accueil est porté de manière véritablement communautaire puisque nous avons d’abord reçu le soutien d’Adèle : jeune étudiante en vacances venue nous aider une semaine. Puis Géraldine est arrivée mi juillet pour rester jusqu’à fin août. Enfin, fidèles année après année Irène et Roland sont arrivés pour rester jusqu’à mi-aout. Merci à eux tous de nous permettre de former une belle équipe.
Reste les investissements importants qui continuent de nous “tomber dessus” : cette année, en début de saison, le sèche linge commun nous a lâché ainsi qu’une pompe de relevage nécessaire à l’usage d’une des chambres.
Evénement remarquable, le bois autour de la maison accueille plusieurs milliers d’individus, peut-être plus d’un million… En effet, devant une situation climatique compliquée nous avons fait le choix d’ouvrir la porte à Eric : apiculteur en difficulté dont les abeilles n’avaient encore rien produit cette année en Savoie. Il espère, et nous avec lui, que localisées plus en altitude et plus à la fraiche (tout est relatif, nous affrontons aussi la canicule) ses ouvrières produiront de quoi tenir une année de plus. Ce sont donc 24 ruches que nous avons placées très éloignées de la maison au fond du bois. 
C’est donc un été riche et plein de vie qui a démarré à Devesset, une vie un peu précaire mais toujours traversé par la foi et portée par la prière. 

Inventons ensemble l’avenir de Caulmont

Avec la perspective d’un nouveau lieu d’accueil, nous sommes entrés en transition pour vivre l’accueil et de prière de Caulmont dans un nouveau lieu, adapté au pays (et à son délicieux climat hivernal) et adapté à notre projet d’un accueil à taille humaine respectueux de la création.

Ce projet est à long terme puisque le déménagement de l’accueil n’est pas prévu avant 2022 voire 2023. Et en attendant, nous continuerons d’accueillir dans la maison des Sapins

vous pouvez suivre l’aventure sur cette page du site