Echos du CRAC de novembre 2019

Alors que les couleurs de l’automne habillaient les arbres environnant, alors que les premiers froids nous donnaient la joie d’allumer les cheminées : les 1er, 2 et 3 novembre les responsables des associations de caulmont se sont retrouvés à la maison des Sapins. 

Durant ces trois jours nous avons reçu le pasteur Didier CROUZET, secrétaire général de l’Eglise Protestante Unie venu pour faire le bilan de mon ministère après trois saisons d’accueil. Ce bilan avait été prévu dès notre engagement à Caulmont, clôturant la période d’essai que nous nous étions fixés ensemble. Didier est arrivé pour le temps de prière de vendredi soir. Après le repas partagé, il a pu faire connaissance avec tous les membres présents, autour du feu, pendant une soirée pendant laquelle nous avons pu reprendre avec lui l’histoire de Caulmont ainsi que lui dire ce que nous vivons aujourd’hui. L’évaluation a eu lieu le samedi matin, en trois temps. J’ai d’abord eu un entretien en tête à tête avec Didier, puis Axelle nous a rejoint pour terminer cet entretien à trois. Pour le deuxième temps, Didier a rencontré le conseil des responsables sans nous pendant une bonne heure. Enfin nous nous sommes tous retrouvés ensemble. 

Didier a retenu trois éléments de bilan :  1 – Le fait que l’accueil et l’animation de la maison des Sapins soit assurés par un pasteur apporte un réel bénéfice aux personnes accueillies qui sont en recherche sur le plan existentiel et spirituel. La pertinence d’un accueillant qui soit pasteur est reconnue. 2 – La marche quotidienne de la maison des Sapins est assumée quand bien même elle est exigeante, à la grande satisfaction de tous. Et – 3 – à travers l’animation de cultes sur le Plateau, des interventions auprès de différentes Eglises de la région EPUdF,  par la participation au Département Vie communautaire de la FPF, un lien ecclésial essentiel est tissé.

La rencontre avec Didier a été très fraternelle et appréciée autant par lui que par chacun des membres du CRAC. Nous avons encore partagé la prière du milieu du jour, puis le repas du samedi midi, et Didier nous a quitté pour rentrer à Paris. Mon envoi par l’église est confirmé et prend maintenant la dimension d’un engagement à long terme. 

Ce bilan au bout de trois ans a aussi permis de dire quelque chose de l’essentiel de ce que nous vivons ensemble, un essentiel qui en quelque chose redéfinit ma mission et mon ministère. Et à partir de là, l’avenir nous est ouvert ! 

Cet avenir c’est d’abord l’anniversaire des 50 ans que nous célébrerons le 9 mai 2020 à la maison des Sapins et plus largement sur le plateau. Un temps de fête au cours duquel nous célébrerons les nouveaux engagements de la communion, avec aussi un spectacle donné par Philippe Devaux : « jésus la bio interdite »

Cet avenir c’est aussi la transmission des responsabilités de Myriam et Bernard. Au 1er janvier 2021, en plus de la charge de prieur déjà transmise, toutes les responsabilités des associations et des publications me seront transmises par les fondateurs qui prendront alors une retraite et un temps de liberté bien mérité. 

Enfin cet avenir c’est la réorganisation de l’accueil, porté par la communion de Caulmont en plus de la prière et de la préoccupation écologique. Réorganisation avec le déménagement vers les Hugons et la vente des Sapins, ainsi qu’avec la création d’une nouvelle structure pour porter l’accueil. 

Alors que nous allons célébrer les 50 ans de caulmont, l’actualité de l’accueil, la prière et de l’écologie trace une feuille de route pour demain. Oui, ensemble, l’avenir nous est ouvert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.